You are here: Home About us Presentation

Presentation

Le Laboratoire de Géologie de Lyon ou l’étude de la Terre, des planètes et de l’environnement

 

 

Né en 2011, le LGL-TPE résulte de la fusion du Laboratoire des Sciences de la Terre et de l’unité Paléo Environnements et PaléobioSphère. Il compte désormais 150 personnes dont environ 90 permanents et regroupe différentes disciplines jusqu’alors compartimentées : Evolution, (paléo)environnement, géophysique, géochimie, cosmochimie. Les objectifs scientifiques sont notamment de comprendre la formation de la Terre et son évolution et de mieux appréhender l’apparition de la vie et son développement.

Sur le territoire lyonnais, notre spécificité est de rayonner autour de thématiques de recherches très larges, de la formation du système solaire jusqu’à l’exobiologie, de l’étude de la formation des chaînes de montagne jusqu’à l’étude des paléo-environnements, des organismes actuels à leur caractérisation dans les roches anciennes, de la dynamique du manteau et du noyau terrestres jusqu’à celle des autres planètes. Ainsi, le terrain, l’expérimentation, l’analyse et le calcul intensif sont mis à profit à la croisée de plusieurs disciplines comme la physique, la chimie, ou la biologie. Une culture géologique étendue qui permet au laboratoire de prendre part à de nombreux projets scientifiques, mais aussi de disposer d’un parc expérimental particulièrement riche dans les domaines de la géochimie isotopique et moléculaire, des analyses non destructives, de la physique des conditions extrêmes et de la microscopie.

Nous œuvrons également dans le domaine de l’interdisciplinarité. Nos travaux de recherche sur le fractionnement isotopique du cuivre dans la biologie cellulaire, par exemple, ont vocation à avoir des développements en médecine ; les analyses Raman sur les matériaux ont des applications en tribologie. De même, notre flottille de drones nous permet d’effectuer des suivis de géomorphologie, de dynamique côtière ou de risques naturels. En outre, les moyens informatiques dont nous disposons sont propices à la réalisation des simulations numériques de l’évolution des planètes ou encore au traitement des bases de données sismologiques. Une expérience menée par des chercheurs du laboratoire a même été embarquée en 2017 par Thomas Pesquet àbord de la Station Spatiale Internationale ! Le laboratoire possède des collections de Paléontologie considérées comme un grand instrument de recherche qui trouvent un fort plébiscite auprès des paléontologues du monde entier. Ces collections figurent parmi les plus importantes au monde. Le Laboratoire de Géologie de Lyon gère ainsi l’une des toutes premières collections universitaires mondiales avec près de 10 millions d’échantillons.

Également rattaché à l’Observatoire de Lyon, Le Laboratoire de Géologie de Lyon prend part à ses actions de formations en proposant des activités et des séminaires de recherche, et bien sûr en diffusant ses compétences et en partageant son expertise technique. Tous nos travaux sont étroitement liés à l’enseignement. Maintenant que nous faisons partie intégrante de l’IDEXLYON, notre volonté est d’aller encore plus loin dans les interactions entre recherches et formations. Aujourd’hui, nous avons l’ambition d’ouvrir davantage nos formations aux étudiants étrangers. Le Laboratoire de Géologie de Lyon forme ainsi des élèves normaliens et des étudiants en licence et master, mais accueille également de nombreux doctorants et post-doctorants.

Créer de nouvelles et nombreuses synergies fait partie de nos priorités. En Région Auvergne-Rhône-Alpes, les financements tendent plutôt vers les projets très appliqués ce qui nous pousse aujourd’hui àattirer l’attention des partenaires industriels vers la recherche fondamentale que nous menons. Dans cet objectif de rapprochement avec le monde de l’entreprise, le laboratoire a déjà avancé: Il héberge ainsi une Startup en géochimie et voit se développer le financement de thèses dans le cadre de partenariat industriel. De grands groupes, comme TOTAL, financent trois thèses doctorales, en partie ou totalement.

La richesse scientifique du laboratoire est attestée par le succès aux différents appels d’offre et, en particulier, à l’IdeEx LIO (Lyon Institute of Origins) et à l’ERC. Le Laboratoire de Géologie de Lyon est lauréat de 7 projets européens qui portent sur des thématiques très variées : De la reconstitution en laboratoire des conditions de la nébuleuse solaire et des fractionnements isotopiques dans le disque protoplanétaire (COSMOKEMS), à l’exploration des conditions physiques lors de l’impact géant impliquant le protoplanète Terre et la naissance à la Lune (Impact) ; de l’analyse des données issues de missions spatiales sur Mars afin de comprendre l’évolution géologique de la planète (e-Mars), à la modélisation de la tectonique des plaques (Augury) ; de l’approche bayesienne des données tomographiques pour produire un modèle de Terre multi-échelle (TRANSCALE), à la simulation des processus physiques ayant permis la séparation du manteau et du noyau terrestres (SEIC).

Enfin, notre dernière-née, Silver, a pour vocation d'étudier la composition des pièces d'argent des mondes antiques (grec et romain) jusqu'en 250 après JC grâce à des technologies très pointues utilisées par les géochimistes. Les questions posées sont celles de l'origine de la monnaie et la liaison entre le développement économique et la circulation de la monnaie d'argent, ce qui illustre bien la transdisciplinaritédu Laboratoire de Géologie de Lyon.


Emanuela MATTIOLI
Directrice du LGL-TPE

 

Texte extrait de la Revue Parlementaire