Vous êtes ici : Accueil Recherche Surface et Lithosphère Formation et évolution des reliefs Le cycle sismique sur les grandes failles actives

Le cycle sismique sur les grandes failles actives

La convergence de deux plaques est relativement stable à grande échelle et sur plusieurs milliers à millions d'années en général. Sur les failles formant la frontière entre les deux plaques, ce rapprochement se traduit par une succession de phases d'accumulation de contraintes et de phases de ruptures brutales : les séismes. On parle alors de « cycle sismique ».

 

 

Les mesures GPS permettent d'imager le degré de blocage (couplage) sur l'interface de faille pendant la phase d'accumulation des contraintes, dite phase « intersismique ». Les variations latérales et en profondeur du couplage dessinent généralement une segmentation de la marge qui peut être interprétée en termes mécaniques. Actuellement, on cherche à comprendre :

  • le lien entre ce couplage intersismique, les grands séismes, et le comportement mécanique de la faille de façon générale;
  • le lien entre cette déformation à l'échelle de quelques dizaines d'années et la déformation sur le long-terme des plaques (milliers à millions d'années);
  • comment utiliser le couplage et la sismicité historique pour quantifier l'aléa sismique sur ces grandes failles.

 

  

Participants: M. Métois.
Collaborations: IPG Paris, ISTerre Grenoble.
Références: Métois et al., J. Geophys. Res. (2012).