Vous êtes ici : Accueil Ressources Techniques de Recherches Spectromètres de masse ICP

Spectromètres de masse ICP

Service National MC-ICP-MS

Ce service est dédié principalement aux laboratoires CNRS INSU qui moyennant un ticket modérateur peuvent accéder aux instruments MC-ICP-MS du laboratoire (Nu 1700 / Neptune Plus / Nu 500 HR). Ce service fonctionne depuis 1996 et à permis de couvrir 100% des demandes d'accès. Les laboratoires des autres instituts ou du privé peuvent aussi accéder à ce service moyennant une demande spécifique à faire au responsable de la plateforme. Les deux personnes en charges du service sont :
 - Philippe Telouk : telouk@ens-lyon.fr
 -
Florent Arnaud-Godet : florent.arnaud-godet@ens-lyon.fr

 

Spectromètre de masse ICP

Le Laboratoire de Géologie de Lyon héberge sur le site de l'ENS un parc important de spectromètres de masse dits ICPMS, pour "Inductively coupled plasma mass spectrometry". Il s'agit d'un Moyen National de L'INSU du CNRS. Le système de détection associé permet de mesurer des rapports d'isotopes en multi-collection (MC-ICP-MS) ou des concentrations par quadripôle (ICPMS classique). Le laboratoire possède 3 MC-ICP-MS, 4 ICP-MS (dont une haute-résolution), une ICP-OES (système de détection optique) et un TIMS dont le système de collection est à multi-collection mais dont le système d'ionisation est différent de celui des ICP-MS.

 

MC-ICP-MS

Le NU 1700, troisième ICP-MS  au monde à vraie haute résolution et multi-collection, a été installé au laboratoire de Sciences de la Terre en Juin 2008. Cet instrument permet de faire des mesures isotopiques de haute précision sur des éléments habituellement interférés avec ce genre de machines (ex Fe, S, Si...). Un bâtiment a été spécialement conçu pour accueillir la machine avec des spécifications particulières au niveau vibrations, température et hygrométrie.

Le Nu 1700                                                                                     et son bâtiment (plus d'infos sur l'installation)

 

Le Nu 500 est arrivé au laboratoire en 2005 attendant que le Nu 1700 soit livré en 2008, cohabitant quelques années avec le Plasma 54. En 2012, le laboratoire s'est équipé d'un Neptune Plus.