Vous êtes ici : Accueil Recherche Paléoenvironnement et Paléobiodiversité Les travaux se concentreront sur 5 ateliers

Les travaux se concentreront sur 5 ateliers

 

1) Caractérisation et compréhension des contraintes intrinsèques et extrinsèques des processus évolutifs (Volet évolution)

Contraintes biologiques et physiques orientant le développement de caractères phénotypiques chez les mollusques (RC) ; M1.
Diversité morpho-génétique et structuration biogéographique/bathymétrique des communautés de foraminifères planctoniques (FQ) ; M1 .
 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

2) Inventaire de la paléobiodiversité (Volet systématique)

Exploitation de gisements du Mésozoïque, identification et étude de leur contenu fossile (JMM, SR,  BG, DO, ER).
Création d’une banque de données d’images de nannofossiles calcaires qui sera disponible en ligne (EM, ER). 
 


3) Augmentation de la résolution temporelle (Volet datation, temps)

Via une étude multidisciplinaire (géochimique, paléontologique et sédimentologique), Reboulet et al. (2013) ont identifié le « Mid-Cenomanian event » (i.e. double excursion positive du δ13C, événement considéré comme un prélude à l'OAE2) dans le Bassin Vocontien (marge N téthysienne). Grâce à des calages bio- et cyclostratigraphiques de haute résolution, cette étude indique que une durée de moins de 400 000 ans pour le MCE. La coupe de référence de cette étude (Blieux) a été proposée comme candidat GSSP pour le Cénomanien moyen et sera présentée à l’ICS et IUGS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contraintes de l’âge des composés organiques utilisés comme proxys paléoenvironnementaux, pour une meilleure estimation du rôle des organismes sources dans le cycle du carbone (MM, VG) ; M1, M2.
 

4) Amélioration de la puissance de résolution des proxies environnementaux et des outils d'analyse (Volet proxy et outils)

Enregistrement isotopique des restes minéralisés de vertébrés et invertébrés : décryptage de l'enregistrement intra-individuel et intra-populationnel (traits d'histoire de vie), intraspécifique (thermophysiologie, ecologie) et inter-spécifique (climat, partage des ressources). (CL, RA) ; M1, M2, M3
Amélioration de la justesse et de la précision des estimations de paléotempératures des eaux de surface océaniques au Quaternaire, via des fonctions de transfert paléoenvironnementales calibrées en intégrant la dimension morpho-génétique de la diversité du plancton. (FQ)
Distribution spatiale d'espèces ou de communautés à affinités climatiques (FQ, EM, SL) ; M2, M3.
Approche « multi-proxys » pour la reconstruction du climat de l’Holocène (température, précipitations, changements de végétation, incendies, cycle du carbone, etc.), basée sur les constituants de la matière organique  (MM, VG) ; M1, M2.
Application croisée /développement de proxies paléoenvironnementaux dans les enregistrements sédimentaires lacustres de haute altitude (PS) ; M1, M2. 

 

5) Identification et étude d'événements extrêmes (en terme de magnitude, de vitesse) enregistrés dans les archives géologiques, et caractérisation et compréhension du fonctionnement des domaines océaniques depuis le Mézozoique (Volet Application)
 

- Enregistrement sédimentaire des tempêtes : distribution spatiale et temporelle, fréquence et intensité, caractérisation et comparaison de dépôts de tempêtes à différentes échelles de temps (Jurassique supérieur, Holocène, actuel) pour quantifier les processus hydrosédimentaires à l'origine de leur formation (CC, PS, BP) ; M1, M2.

  

 

- Effets et rétro-actions de l'augmentation de la pression partielle de CO2 atmosphérique sur la production carbonatée marine à l'échelle locale, des bassins, et globale au cours du Mésozoïque et du Cénozoïque (EM, GS, FQ) ; M3.

  

- Origine et diagenèse des boues carbonatées néritiques (CC) ; M2.
- Reconstitution de la pCO2 au cours du temps (CL, BG, EM), de la CCD au cours du temps (EM, FQ, BP, GS), naissance de l’océan moderne, impact des organismes calcifiants sur les cycles biogéochimiques océaniques (EM, FQ). M3.
- Événements anoxiques au Mésozoïque ; identification, caractérisation et compréhension des mécanismes à l'origine (GS, EM, BP), M2, M3. 
- Extrêmes climatiques du Mésozoïque ; Caractérisation physique (température, précipitations, flux continents-océans ; RA, CL, CC, GS, EM), effets sur la biodiversité continentale (BG, VDG, JMM) et marine (SR, DO, EM) ; M1, M2, M3.