Vous êtes ici : Accueil Actualités Une nouvelle source d’hydrocarbures dans le cycle profond du carbone

Une nouvelle source d’hydrocarbures dans le cycle profond du carbone

 

L’acétate est une molécule simple à deux atomes de carbone, que l’on retrouve dans de nombreux environnements naturels, dans les océans, les lacs et les saumures associés aux réservoirs de pétrole par exemple. Elle est impliquée dans de nombreuses réactions biochimiques cellulaires (incluant la fermentation avec la fabrication du vinaigre). L’ubiquité de l’acétate  conduit à le retrouver fréquemment dans les pores des sédiments, y compris ceux qui entre en subduction. Aux températures typiques des zones de subduction et relative basse pression, on pensait jusque très récemment que le carbone transporté dans les zones de subduction se transformait en dioxyde de carbone et méthane. Récemment, une étude thermodynamique sur la formation des diamants, a montré que l’acétate pouvait potentiellement être stable dans le manteau terrestre1. Des chercheurs du laboratoire de Géologie de Lyon (LGL-TPE - CNRS/ENS de Lyon/Université Claude Bernard Lyon1) et du Department of Earth and Planetary Sciences (Johns Hopkins University) ont donc testé cette hypothèse à Lyon par des expériences en cellule à enclumes de diamant.


Article sur le site du CNRS à la rubrique Sciences pour tous
http://www.insu.cnrs.fr/node/6522

Article scientifique (Abstract) "Immiscible hydrocarbon fluids in the deep carbon cycle", Huang F, Daniel I, Cardon H, Montagnac G, Sverjensky DA . Nature Communications 8,15798 (2017) doi: 10.1038/ncomms15798
https://www.nature.com/articles/ncomms15798

Les auteurs de l'article du LGL
Isabelle DANIEL
Hervé CARDON
Gilles MONTAGNAC

 

Navigation